M. Denis RUFF
Architecte, enseignant, autodidacte en histoire des cultures

L’Egypte des sanctuaires

Partant d’une géographie particulière, il s’est formé en plein désert africain une civilisation fascinante qui n’a cessé de se développer tout en gardant son style unique pendant près de trois millénaires. Sans erreur ni ratage, une civilisation originale avec un ordre politique, une science, un système d’écriture, une cosmologie, a vu soudain le jour. Les influences de cette culture ont laissé de nombreuses traces chez les Grecs et les Romains. L’égyptologie, une science bien vivante qui enrichit jour après jour par ses découvertes notre connaissance de ce monde passé. Notre connaissance de l’Egypte ancienne ne s’arrête pourtant pas à l’étude d’objets et d’écrits. En déchiffrant les hiéroglyphes, Champollion a inauguré une autre voie, celle de l’intuition, rendant possible un autre type de découvertes, non moins réelles.

 

Conférence de 45 à 60 minutes suivi d’une discussion

 

jeudi 27.Septembre 2018 de 14h15 à 16h00 
dans la salle de conférences du Musée d’histoire naturelle, Bernastrasse 15, Berne

jeudi 28.11.2019 à 14h15 au musée d'histoire naturelle de Berne, Bernastrasse 15.

 

« une entreprise humaine unique en son genre »

Le Docteur Ibrahim Abouleish (1937-2017) rentra en Égypte en 1977 après des études de chimie et un brillant début de carrière de pharmacologue en Autriche. Son rêve, mûri depuis des années, était de fonder un nouveau type de communauté qui soignât autant la terre que les hommes. Il décida d’acheter 70 ha de désert à 60 km du Caire. C'est ainsi que le projet SEKEM a débuté.

En 2003, Abouleish et la communauté de SEKEM ont reçu le prix Nobel alternatif. L’année suivante, Abouleish a été désigné par la Fondation Schwab comme l’un des dix « entrepreneurs sociaux exceptionnels » parce que SEKEM « propose un modèle original pour une société saine au XXIe siècle ».

La méthode SEKEM atteignit le niveau de l'enseignement universitaire en 2012 avec le démarrage près du Caire de "Heliopolis University for Sustainable Development". Les diplômes garantissent une solide connaissance pratique et théorique. Les recherches se concentrent dans les domaines tels que l'utilisation croissante de l'energie solaire, de la lutte contre le gaspillage de l'eau  et la gérance des déchets.

Aujourd’hui Sekem est devenu leader sur le marché des produits biologiques : six entreprises (maraîchage, culture du coton, agro-alimentaire, industrie textile et produits pharmaceutiques) emploient plus de 2 000 salariés. Après prélèvement des pensions de vieillesse, les bénéfices sont principalement consacrés au développement social : soins médicaux, formation professionnelle, jardins d’enfants, écoles, université.