Virginie Vota dit son avis et ses reflexions.

Je diffuse volontiers ses idées.

Un monsieur âgé croise dans la rue  un jeune homme qui lui demande:

- Vous souvenez-vous de moi? Et le vieil homme dit NON.

Puis le jeune homme lui dit qu'il était son élève.
Et l'enseignant lui demande alors :
- Que fais-tu dans la vie?

 Le jeune homme répond

- Eh bien, je suis devenu professeur moi aussi.

- Ah, comme c'est bon, comme moi alors dit le vieil homme

- Eh bien oui.
  En fait, je suis devenu professeur parce que vous m'avez inspiré à être comme vous.

Le vieil homme, curieux, demande au jeune homme à quel moment il l'avait décidé à devenir professeur.

Et le jeune homme lui raconte l'histoire suivante:

- Un jour, un de mes amis, également étudiant, est arrivé avec une belle montre neuve, et j'ai décidé que je la voulais et je l'ai volée, je l'ai sortie de sa poche.
Peu de temps après, mon ami a remarqué le vol et s'est immédiatement plaint à notre professeur, qui était vous. Ensuite, vous êtes allé en classe et vous avez dit :

- La montre de cet étudiant a été volée pendant les cours aujourd'hui. Celui qui l'a volée, veuillez la rendre !

Je ne l'ai pas rendue parce que je ne voulais pas le faire.

Ensuite, vous avez fermé la porte et nous avez dit à tous de nous lever et que vous alliez un par un fouiller nos poches jusqu'à ce que la montre soit trouvée.
Mais, vous nous avez dit de fermer les yeux, car vous ne la chercheriez que si nous avions tous, les yeux fermés.
Alors nous l'avons fait, et vous êtes allé de poche en poche, et quand vous avez fouillé ma poche, vous avez trouvé la montre et l'avez prise.
Vous avez continué à fouiller les poches de tout le monde, et quand vous avez eu fini vous avez dit  "Ouvrez les yeux, nous avons la montre" !

Vous ne m'avez rien dit et vous n'avez jamais mentionné l'épisode.
Vous n'avez jamais dit non plus qui avait volé la montre.
Ce jour-là, vous avez sauvé ma dignité pour toujours. Ce fut le jour le plus honteux de ma vie.
Mais c'est aussi le jour où ma dignité a été sauvée de ne pas devenir un voleur, une mauvaise personne, etc. Vous ne m'avez jamais rien dit, et même si vous ne m'avez pas grondé ou attiré mon attention pour me donner une leçon de morale, j'ai reçu le message clairement.

Et grâce à vous, j'ai compris ce qu'un vrai éducateur doit faire.
Vous souvenez-vous de cet épisode, professeur?

Et le professeur répond:
- "Je me souviens de la situation, de la montre volée, que je cherchais chez tout le monde, mais je ne me souvenais pas de toi ."

C'est l'essence même de l'enseignement : Si pour corriger vous devez humilier, alors vous ne savez pas enseigner .